typologie des habitants

Toutes les administrations centrales, tel que les services fiscaux, la CAF, l'URSSAF, ... doivent proposer leurs services en ligne [réductions des coûts de traitement, temps de disponibilité étendue, attentes réduites, ...]. Elles les favorisent même jusqu'à rémunèrer les internautes. Elles en profitent pour créer des observatoires sur la satisfaction de leurs usagers.
En effet, le taux d'équipement des ménages grandissant [jusqu'à 80%], il est maintenant suffisant pour utiliser l'ordinateur familial comme moyen de communication interactif avec vos services. La couverture des NTIC est même quasi totale, si l'on inclus la communication via les SMS.
Donc transformer ses administrés en "cybercitoyens" ou "netcitizens", c'est saisir l'opportunité qu'ils ne soient plus simplement des consommateurs de services publics, mais en plus une force vive utile à la construction d'une communauté solide et sereine.
De plus, aujourd'hui les communes sont comme les entreprises privées, plongées dans un champ concurrentiel frontal. Elles doivent séduire de nouveaux habitants, d'autres entreprises pour la vivacité de l'emploi sur leur territoire, attirer les centres commerciaux, et parfois se distinguer pour accueillir touristes, festivals, voire grands championnats et jeux olympiques pour les plus importantes.
Connaître qui est sensible à l'écologie, qui pratique un sport de haut niveau, qui voudrait créer un SEL, qui maîtrise l'art du bonsaï ou du patchwork, qui est déjà actif en association, et pouvoir les repérer sur une carte et les interpeller directement comme consultant ou acteur opérationnel n'a pas de prix. Un électeur impliqué est un concitoyen heureux.
Grâce à notre savoir-faire, à vos fichiers [sous le contrôle de la haute autorité], à votre système informatique, à la pratique du marketing politique et à la géolocalisation, c'est aujourd'hui possible, souhaitable.

...

image1

Voici ce que représenterait la localisation des joueurs de football de la commune.
Il y a 3 tailles de points : les petits symbolisent 10 joueurs à cet endroit, les moyens 25 et les gros 50 joueurs.
En fonction de la richesse de la base de donnée de la commune, les applications sont illimitées.

...

image2

Si l'on repositionne les points sur les différents calques du système d'information géographique, il apparaît plus clairement les interactions possibles entre les habitants et les infrastructures.

...

image4

En considérant que le carré rouge représente le stade de football de la commune voisine, il apparaît maintenant au grand jour pourquoi les amateurs du quartier B ne manifestent pas une désapprobation, un mécontentement.
Car il semble évident qu'il y a évasion de cette sous population vers ces infrastructures accueillantes.

...

image3

Ce calque représente les 116 joueurs de golf de la commune.
Mais ce pourrait être tout autant la répartition des fonctionaires, ou des bénévoles des association, ou encore des plus forts contribuables.

...

image5

En zoomant, apparaissent les avis et préférences des individus. Tout ceci naturellement dans le cadre définit par la CNIL.
S'il était question de trouver un bénévole pour initier les jeunes au golf, il serait bon de demander l'avis de ces 4 joueurs.

...

image6

Le code qui est apparu est celui de l'enregistrement anonyme inscrit dans la base. Il permet d'avoir une approche globale mais individualisable. Les croisements de données avec ces signalétiques permettent d'éviter les erreurs et tatonnements.
Naturellement, avec l'avis express des concitoyens qui voient une source de progrès et de confort, il sera possible de lever une partie de l'anonymat pour permettre des contacts directs. Plutôt que de communiquer avec eux de façon hasardeuse, il sera bien plus facile de les interpeller sur leurs centres exclusifs d'intérêts. Et d'attendre de leur part une réponse rapide et argumentée.
Nous vous proposons une communication interactive plus efficace, moins honéreuse, discrète et moderne, et une gestion administrative plus performante.