politique scolaire

L'éducation est reconnue par les économistes comme étant un facteur clé du développement tant des individus que des sociétés humaines. Il est question de se mieux comprendre soi même, et d'appréhender justement son temps, son environnement, aux fins d'interagir "optimalement" avec et dans lui. Et les positions actuelles au sommet de l'état abondent dans ce sens. N'est ce pas le lieu où tous, sommes concernés ? Donc pas uniquement les enfants scolarisés, ni la jeunesse.

À la marge, sûrement est ce un point à considérer dans un PEL. Comment saupoudrer un peu pour, via au moins l'éducation populaire ou la formation tout au long de la vie, rééduquer voire éduquer certains se marginalisant ? Préoccupation transversale, car pouvant solutionner en prévenant des situations critiques concernant la sécurité, l'emploi, le civisme, la famille, la précarité, l'implication dans les choses de la cité, les nouveaux enjeux de notre société, ...

Plus prosaïquement, le CEL est un engagement formel et contractuel de la collectivité vis à vis de l'état, et d'institutionnels souvent dans le cadre de financements [CAF, CG, ...]. Hors un engagement de cet ordre, compris sur le long terme, devient vite une contrainte. Et bon nombre d'élus préfèrent passer outre. Leur plan d'éducation local reste ... local.

En tous cas, quelque soit le contour choisi, nous savons comment réaliser ces analyses des besoins pour la jeunesse dans le cadre scolaire et ses corolaires : nouveau périmètre et carte scolaire, évaluation des effectifs à court et moyens termes en fonction des prévisions d'évolution démographique, mobilité intra et extra muros, fusion d'établissements, temps scolaire, évasion importantes des effectifs vers le privé, vieillissement des quartiers, évaluation des associations délégataires, ... Outils nécessaires si et pour conserver la compétence scolaire.

Toujours, l'objet est ensuite de mieux répartir les budgets, de voir comment optimiser les dépenses, d'observer et corriger les écarts entre ce qui est réalisé et ce qui était prévu [qualitatif et quantitatif], d'intervenir utilement, de suivre l'efficacité de des opérations dans le temps, et de mettre l'accent sur la prévention